FranceConnect fait sauter le dernier frein technique à son expansion

Le “bouton” FranceConnect, opéré par la direction interministérielle du numérique depuis 2016 pour faciliter l’authentification des usagers des services en ligne, a obtenu la qualification de sécurité la plus élevée de l’Anssi. La nouvelle plate-forme “FranceConnect+” sera lancée dès février pour enfin accueillir l’identité numérique régalienne sur laquelle planche le ministère de l’Intérieur, et attendue pour la fin de l’année.

 

En route vers la sécurisation de l’accès aux services publics numériques. L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) vient de dévoiler la liste de ses nouveaux services qualifiés. Dans cette longue liste, on retrouve le “bouton” FranceConnect, lancé en 2016 pour faciliter l’authentification des usagers des services publics en ligne et aujourd’hui adopté par 20 millions d’utilisateurs.

L’outil a en effet obtenu, après un audit finalisé l’automne dernier, la qualification de niveau “élevé”, au sens du règlement européen eIDAS. Jusqu’à présent, aussi pratique et soutenu par l’État fût-il, FranceConnect, ne pouvait accueillir que des identités numériques de niveau “faible”, telles que celles d’Impots.fr ou d’Ameli.fr (assurance maladie). Autrement dit, il suffisait d’un simple jeu d’identifiant et mot de passe, soit le degré zéro de l’authenfication, pour pouvoir se connecter en ligne aux services partenaires. Un tel couple identifiant-mot de passe est en effet très vulnérable aux tentatives de phishing et à l’usurpation d’identité. D’où la volonté répétée, ces deux dernières décennies, de créer une identité numérique véritablement fiable et sécurisée. 

Lire la suite (Acteurs publics)