Innovation française : nos incroyables talents

En 2017, la France comptait 3 "licornes" - des jeunes entreprises valorisées à plus d’un milliard d’euros. Quatre ans plus tard, en 2021, elle en compte 18. Si ce nombre reste derrière le Royaume-Uni, qui en compte 31, la France est parvenue à se hisser au rang du deuxième écosystème de start-up d’Europe, à égalité avec l’Allemagne.

©vegefox.com - stock.adobe.com

Cette rapide évolution a été possible grâce à la mise en œuvre d’une stratégie par les pouvoirs publics pour orienter les moyens, surtout financiers, nécessaires à la croissance de nos start-up. Si leur financement est désormais bien mieux assuré, la pénurie de talents nécessaires à la croissance d’un écosystème innovant et compétitif demeure un vrai défi : manque de formation aux métiers de la nouvelle économie, faible diversité des profils et cloisonnement entre la recherche et l'entrepreneuriat réduisent la capacité d’innovation française dans un environnement international hautement concurrentiel. Véritable moteur de croissance, l’investissement dans le capital humain doit être la priorité des années à venir pour renforcer notre écosystème d’innovation, tout en poursuivant la mobilisation des capitaux.

À travers une large collecte de données réalisée avec Accenture, s'étendant sur 10 pays, et s’appuyant sur plus de 50 auditions d’acteurs privés et d’experts français et internationaux, l’Institut Montaigne formule neuf recommandations pour permettre à la France de contribuer pleinement à l’innovation européenne.

Lire la suite (Institut Montaigne)