La visioconférence, allié évident du télétravail

Une étude menée par Pexip et l'IFOP révèle - sans surprise - l'atout de la visioconférence pour assurer la continuité d'activité en temps de crise. Mais des disparités d'usages existent en fonction des âges et des profils d'utilisateurs.

©insta_photos - stock.adobe.com

La crise sanitaire a entraîné une bascule forte vers le télétravail. Cette bascule a notamment nécessité de transformer les réunions physiques en visioconférences. Selon une étude réalisée par Pexip et l'IFOP au printemps 2021, cette nécessaire bascule a été plutôt bien appréciée, autant d'une manière générale dans la population que plus spécifiquement dans le secteur public, objet d'une enquête particulière. Parmi les éléments mis en avant, la continuité d'activité en temps de crise arrive en tête : 89 % de la population générale, 86 % dans le secteur public. Associée au télétravail, elle permet également une meilleure organisation individuelle (72%). Plus collectivement, la visioconférence facilite la communication (68%) et réduit les temps de réunion en accroissant l'efficacité (67%) malgré une perte sur le contact humain.

31% des personnes interrogées et 40 % des personnels dans le secteur public déclarent avoir utilisé au moins une fois un outil de visioconférence dans les sept derniers jours (28 % plusieurs fois) au moment de l'enquête au printemps 2021. Selon l'âge ou la catégorie socio-professionnelle, il y a cependant une très forte disparité dans cet usage : le taux d'usage dans les sept derniers jours était ainsi de 40 % chez les 18-24 ans contre 26 % chez les 50-64 ans ; de 80 % chez les cadres contre 11 % des ouvriers/employés peu qualifiés. Bien sûr, le recours effectif au télétravail est un élément explicatif.

Lire la suite (Le Monde informatique)