Les ministères ne font pas (encore) dans le partage de talents numériques

Un an après son lancement, le dispositif “Partagez vos talents numériques”, visant à faire circuler ponctuellement les compétences numériques au sein de l’État, n’a pas convaincu. Seules 4 missions ont été proposées, et aucune n’a véritablement trouvé preneu

©JonoErasmus - stock.adobe.com

“Je ne dirais pas que c’est un échec, cela n’a pas marché.” La fameuse phrase d’Emmanuel Macron à propos de l’application StopCovid s’applique parfaitement au dispositif “Partagez vos talents numériques”, lancé en mai 2020 par la direction interministérielle du numérique (Dinum). L’objectif ? Permettre aux agents publics experts en numérique de consacrer une partie de leur temps de travail au projet d’une autre administration.

Une manière pour les premiers de se rendre utiles et de diversifier leurs missions et pour les secondes de renforcer ponctuellement leurs équipes-projets avec des compétences souvent difficiles à trouver en interne. Le tout en s’affranchissant des contraintes d’un recrutement ou d’une prestation. C’est en tout cas la promesse de ce dispositif inspiré des programmes “Agents Libres” et “Nuage de talents” du Canada (et sur lequel le Conseil général de l’économie a remis un rapport fin 2019). Car dans la pratique, la réalité est tout autre.

Lire la suite (Acteurs publics)