Santé connectée : comment seront-nous soignés demain

Principale conséquence de l’augmentation de la population et d’un certain manque de moyens, les services de soins sont appelés à être modifiés. Dans ce cadre, les outils et services de santé connectée font leur entrée de plain-pied dans le concert des innovations technologiques. Le salon Vivatech 2022 en est le miroir patent.

Bernard Charlès, CEO de Dassault Systèmes

Dans les travées de Vivatech, nombreuses sont les entreprises, de tailles hétérogènes, à présenter leurs innovations en matière de santé connectée. Le secteur du « healthcare » a, en effet, le vent en poupe. Poussées par un cadre systémique et par une tendance lourde, de nombreuses plateformes et briques logicielles nouvelles se font jour.

Alors que le besoin de constituer une filière industrielle propre se fait toujours sentir, certains acteurs majeurs de l’écosystème numérique ont d’ores-et-déjà avancé leurs pions. Invité sur la scène du Stage One du salon de Porte de Versailles, Bernard Charlès, Vice-Chairman et CEO de Dassault Systèmes a ainsi pu présenter sa vision dans le domaine du médical. Le leader français précise : « le dialogue avec le patient a totalement changé. Pour participer à cette mutation nous avons déployé de nouvelles bonnes pratiques afin de développer nos collaborations avec les médecins et les professionnels de la santé autour du patient virtuel. Il nous est possible d’agir en profondeur en matière de lutte contre les tumeurs sur le cerveau. »

Il ajoute : « Pour limiter les erreurs médicales, il est important de pouvoir réaliser des tests en amont. Nous réalisons ainsi de nombreux essais cliniques lesquels nous permettent de réduire les risques liés aux traitements. Le défi actuel se présente désormais sous la forme d’un challenge scientifique. En matière de santé, le sujet tourne autour de l’efficacité des traitements ou même des vaccins. A terme, nous outils permettront de dresser un profiling fidèle d’une personne afin de dresser la meilleure thérapie pour elle. »

La tendance est donc donnée. A l’avenir, les services médicaux vont avoir besoin de recourir à de nombreux dispositifs permettant non plus forcément de guérir un patient mais de prévenir la survenance d’une pathologie. De ce postulat naissent ainsi de nombreuses innovations que nous avons pu tester lors du salon dédié au numérique.

Santé connectée : prévenir les blessures chroniques

En matière de santé, il est toujours préférable de prévenir plutôt que de guérir. Un principe pris au pied de la lettre par les britanniques de Scaled Tech. L’entreprise propose des attelles de poignets spécifiques pour les personnes souffrant de pathologies chroniques de ces articulations. Ces éléments sont constitués de matériaux flexibles capables de ne se plier qu’à une certaine inclinaison prédéfinie en amont. Il devient alors impossible pour la personne sujette à d’éventuelles blessures d’effectuer un mauvais geste.

 

Lire la suite (Tech Talks)