Transformation digitale : la crise sanitaire booste l’innovation numérique

Bien avant la crise sanitaire, la transformation digitale des entreprises était sur toutes les lèvres. Alors que 7 entreprises sur 10 percevaient en 2019 le digital comme une opportunité, seules 48 % d’entre elles, pilotaient une stratégie véritablement engagée selon le baromètre Croissance & Digital 2019 publié par l’Ipsos. Mais la crise sanitaire du Covid-19, soutenue par un télétravail massif, est venue rebattre les cartes de la transformation digitale en poussant les entreprises à s’adapter rapidement au confinement. Mieux même : à innover parfois avec radicalité.

©tippapatt - stock.adobe.com

Et alors que la crise semble durer, voilà sans doute l’opportunité pour les entreprises d’inscrire enfin une démarche Test and Learn dans un plan stratégique de transformation avec pour but final : le développement de nouveaux services clients.

Au début de l’année 2020, la maturité digitale des entreprises françaises laissait encore à désirer. Selon le baromètre de l’Ipsos, 25 % des entreprises la voyaient comme un passage obligé plus qu’une opportunité et la développaient à reculons. 45 % d’entre elles entamaient une transformation digitale sans que le projet soit porté par la Direction ou sans en avoir les moyens nécessaires.

Au-delà, il faut dire que la plupart des projets de transformation digitale n’en étaient pas réellement. Ce sont surtout des projets de numérisation qui consistent à rendre un fonctionnement semi-manuel, immatériel. Pour l’entreprise, ces projets de numérisation sont des outillages technologiques. Ils peuvent faciliter la vie des employés, optimiser la production d’une usine et même gagner en productivité. Mais ils ne permettent pas à l’entreprise de se réinventer, que ce soit dans ces structures profondes ou bien dans les services à destination du client final. Or c’est bien là, le cœur d’une transformation digitale : servir le client final.

Lire la suite (dirigeant.fr)