Troisième anniversaire du RGPD : vers un équilibre entre sécurité et usages ?

Cela fait maintenant 3 ans que le Règlement Général sur la Protection des Données veille sur nos données personnelles. Si les règles sont aujourd’hui bien établies, peut-on pour autant identifier certaines perspectives d’amélioration ? Revue de détails.

©Julien Eichinger - stock.adobe.com

Trois ans se sont écoulés depuis la mise en œuvre du Règlement général sur la protection des données (RGPD) voté par le Parlement européen en avril 2016 avant d’être appliqué au sein des 27 pays de l’Union européenne à compter du 25 mai 2018. En 2021, celui-ci est-il arrivé à maturité ?

Depuis sa mise en place, il ne fait aucun doute que le paysage mondial de la protection de la vie privée a évolué, et que le RGPD a su faire la preuve de son bien fondé. Toutefois, la totalité de la population européenne ne semble pas encore assez concernée par la protection de la vie privée en ligne.

Premier élément : le RGPD a su démontrer, en trois années d’exercice, son utilité. Au moment de son application, le règlement visait à protéger les données personnelles des utilisateurs.

Il était alors devenu urgent d’agir de la sorte, tant certaines dérives avaient pu être constatées. On se souvient notamment du scandale Cambridge Analytica, caractérisé dès 2014 par le détournement, l’analyse et la réutilisation usurpatoire de données personnelles à des fins électorales sur Facebook.

Lire la suite (Comarketing news)