Un second souffle pour les laboratoires d’innovation territoriale

Avec le plan de relance, qui leur octroie 200 000 euros par tête, les laboratoires d’innovation territoriale voient leur horizon s’éclaircir, après deux années d’incertitude passées à répondre à des appels à projets pour maintenir leur activité à flot. 

©tomertu - stock.adobe.com

Ils sont encore 10. Sur les 12 laboratoires d’innovation territoriale lancés en 2017, 10 sont parvenus à maintenir leur activité, plus ou moins facilement. Le plan de relance arrive donc à point nommé pour ces laboratoires d’innovation des préfectures de région financés au départ par le Programme d’investissements d’avenir (PIA), mais contraints, depuis, de multiplier les différents appels à projets pour trouver des sources de financements. La direction interministérielle de la transformation publique (DITP) leur promet désormais 200 000 euros à chacun dans le cadre du plan de relance, et est prête à en financer de nouveaux. 

Un soulagement pour les laboratoires. Financés initialement à hauteur de 250 000 €, la plupart d’entre eux consomment leurs crédits dès la fin 2018. Ils se retrouvent alors contraints de trouver d’autres voies de financements. “Le principe de l’amorçage était acquis dès le départ : à l’issue des dix-huit premiers mois, l’enjeu est de fonctionner de manière autonome”, rappelait en 2019 la Fabrique RH d'Île-de-France dans notre état des lieux des laboratoires d’innovation publique. Ceux-ci se tournent donc avec plus ou moins de succès vers les appels à projets de l’État. À commencer par le Fonds pour la Transformation de l’action publique.

Lire la suite (Acteurs publics)