Je ne suis pas un robot

Publié le 19 09 2022 | Mis à jour le 18 01 2023

© Fotolia.com

Je ne suis pas un robot. Vous non plus. Enfin, je crois. A vrai dire, je n’en suis pas tout à fait sûr. Les robots sont partout.

’Je ne suis pas un robot’’ : c’est la déclaration sur l’honneur à laquelle vous devez régulièrement souscrire lorsque vous vous abonnez à un site ou à une newsletter. Après avoir renseigné votre civilité, vos nom et prénom, votre adresse mail et votre mot de passe avec un code comprenant des minuscules, des majuscules, des chiffres, des caractères spéciaux et d’autres qui n’existent même pas sur votre clavier d’ordinateur, bref après avoir franchi toutes ces étapes, il vous en reste encore une : celle qui consiste à attester que vous n’êtes pas un robot. C’est donc que vous pourriez en être un.

Au demeurant, c’est prendre les robots pour des imbéciles que de les imaginer passer leur chemin à cet endroit du formulaire. ‘’Ah mince je suis un robot je n’ai pas le droit d’aller plus loin’’. J’ai vérifié les trois lois de la robotique, telles qu’édictées par Isaac Asimov : le robot doit obéir aux ordres des humains, il ne peut leur porter atteinte, et dans la mesure où il respecte les deux règles précédentes, il doit protéger son existence. Mais rien ne lui interdit de mentir sur un formulaire.

Lire la suite (France culture)