Accessibilité numérique et emploi : la France en retard ?

L'accessibilité numérique n'est pas une option pour les personnes handicapées, d'autant qu'elle concerne une personne sur cinq. Une urgence renforcée par le confinement. Quelles mesures prendre ?

©JuanCi Studio / Stock.Adobe.com

Pour les personnes handicapées, "l'accessibilité numérique est indispensable", estime Fernando Pinto Da Silva, vice-président du Conseil national consultatif des personnes handicapées, pointant le retard de la France et "l'impatience" de cette population, deux fois plus concernée par le chômage.

Qu'est-ce que l'accessibilité numérique ?


Fernando Pinto Da Silva : Le principe c'est que quel que soit le contenu numérique qu'on vous propose, vous devriez y avoir accès sans distinction de sexe, d'âge, de situation ou de handicap. En France, ce sujet apparaît dès la loi handicap du 11 février 2005 et il y a eu ensuite un certain nombre de dispositions légales, mais cela n'a pas beaucoup bougé. En 2016, une directive européenne fixait l'obligation pour l'ensemble des sites publics de présenter d'ici au 23 septembre 2020 une déclaration de conformité ou bien un schéma pluriannuel prévoyant l'accessibilité d'ici trois ans, sauf qu'il ne s'est pas passé grand-chose. On peut faire un parallèle avec l'accessibilité du cadre bâti ; c'est comme si des architectes découvraient aujourd'hui que ce n'est pas une super idée de mettre des marches partout.

Lire la suite (handicap.fr)