"La France doit combler son retard sur la transition numérique", Gilles Babinet

Quelle est la place du numérique dans nos sociétés? Quelles priorités pour la France au sein de l'Europe? Quel avenir pour les GAFAM? Autant de sujets d'actualité décryptés par Gilles Babinet, "digital champion" de la France auprès de la Commission européenne et coprésident du CNNum.

©mooshny / Stock.Adobe.com

À vous lire, tout est numérique (la lutte contre le réchauffement climatique, la sécurité des états, la santé, la citoyenneté). Pensez-vous que cela pourrait améliorer le sens de l'humanité ?

Oui, je le pense. Le numérique fait désormais partie du commun de l'humanité. Dans les pays développés, par exemple, c'est un facteur de décarbonisation. Cela impacte l'environnement, l'énergie... De même, selon certaines études, et cela concerne directement le commerce en ligne, il apparaît beaucoup moins énergivore que l'hypermarché vienne à nous plutôt que l'inverse. Et je pourrais continuer à citer des cas à l'infini... C'est le propre d'une révolution industrielle, c'est partout. Quand l'électricité est arrivée, elle a tout électrifié !

Quels sont les projets au sein de la Commission européenne?

Le projet de l'espace européen, c'est de faire un lieu d'inclu ociale, de solidarité et de préserver un standard de valeurs très élevé. Nous devons utiliser les nouvelles technologies pour aider les gens à s'intégrer et il n'y a pas d'autre espace dans le monde -avec 500 millions de personnes- qui permette cela. La finalité, en tout cas, ce n'est pas le nombre de licornes comptabilisées en Europe. Mais, c'est vrai aussi que l'Europe est en retard sur la transition numérique. Sur trois critères significatifs comme le nombre de codeurs par million d'habitants, le niveau d'usage des technologies ou encore le nombre de licornes, l'Europe est derrière les États-Unis. Et sur deux d'entre eux, elle est derrière la Chine.

Lire la suite (Ecommercemag.fr)