Le cloud européen, un marché à fort enjeux

Si les particuliers ont largement adopté les applications cloud dans leur quotidien, les entreprises affichent un retard notable. Par rapport au modèle traditionnel, le cloud offre pourtant plus de flexibilité et une plus grande gamme de services aux entreprises, tout en limitant fortement les investissements. Pourtant, seules 36% des entreprises européennes font fonctionner une partie de leurs applications métiers dans un environnement comprenant un cloud public ou privé.

©mihacreative - stock.adobe.com

KPMG France publie un Livre blanc inédit sur le cloud européen qui analyse les enjeux majeurs du cloud pour l’Europe dans les années qui viennent et propose cinq scénarios de développement à l’horizon 2027 / 2030. Ce livre blanc Cloud a été construit à partir de données et ressources émanant d’une variété de sources, dont plus de 250 interactions avec des décideurs publics et privés européens. Pour la première fois, découvrez le visage du Cloud en Europe, ses enjeux et ses perspectives d’avenir d’ici à 2027.

• Le marché européen est un marché en forte croissance +27 % entre 2017 et 2019

• Il est estimé à 53 Md€ en 2020 et devrait atteindre 300 à 500 Md€ en 2027-2030

• Pour les DSI, la migration cloud apparaît comme un passage obligé mais contraignant, à cause du nombre limité de prestataires dont les offres combinent faible lisibilité, incertitude en matière de souveraineté, interopérabilité limitée et absence de portabilité due, en particulier, à des approches commerciales de « lock-in ».

• D’un point de vue légal et réglementaire, le marché du cloud computing présente des risques élevés et un besoin d’harmonisation entre les marchés américains et européens.

• À court terme, pour atténuer les risques de ce marché, plusieurs initiatives2 devraient être mises en œuvre par les décideurs publics et privés. 

Lire la suite (KPMG)