Le Conseil national du numérique amorce sa mue

A l’occasion du changement de direction de l’institution, celle-ci entend revoir son rôle et ses pratiques.

 

Changement de casting à la tête du Conseil national du numérique (CNNum). Après Salwa Toko, c’est le tandem formé par Gilles Babinet, multientrepreneur et figure bien connue des start-up françaises, et Françoise Mercadal-Delassales, directrice générale du Crédit du Nord, qui prend les commandes de cette institution, jeudi 11 février. Tous deux siégeaient jusqu’alors au collège du CNNum.

Sous leur mandat, l’institution, fondée en 2011, est appelée à se réformer. « Le CNNum n’a plus vocation à être l’aiguillon des start-up pour aider l’Etat à se transformer », comme c’était le cas à sa création, estime le secrétaire d’Etat chargé de la transition numérique, Cédric O. « D’autres acteurs jouent ce rôle, et la French Tech a beaucoup d’autres relais. Ce qui manque aujourd’hui, c’est une réflexion plus académique, presque anthropologique, sur le numérique. »

Lire la suite (Le Monde)

Découvrez la composition du nouveau Conseil national du numérique (Acteurs publics)