Les géants du numérique, gagnants de la crise

 

Loin de marquer le retour des Etats Léviathan, cette crise va surtout accélérer la dépendance de l'Europe aux géants américains comme Google, Facebook ou Amazon.

Pixabay

On ne compte plus les éditoriaux qui prédisent la fin de la mondialisation, voire celle du capitalisme, et le retour durable des Etats Léviathan dirigistes. Passons sur la grossièreté de cette pensée constructiviste qui pense pouvoir "mettre fin à" des processus infiniment complexes de la même façon qu'on pourrait changer de voiture. Les bons sentiments (ou les mauvais) ne font pas une pensée efficace. La plupart des Etats mettent aujourd'hui sur la table des sommes gigantesques pour faire en sorte que la crise sanitaire ne devienne pas une crise économique et sociale endogène.  

Lire la suite (L'Express)