Les trois clés pour la souveraineté numérique

La souveraineté numérique est l'idéal vers lequel tout le monde tend, mais qui semble difficilement atteignable sans une réelle prise de conscience de tous et le soutien du gouvernement.

©vege / Stock.Adobe.com

Aujourd'hui, des entreprises françaises stockent leurs données sur les clouds d'Amazon (AWS), de Google ou de Microsoft et de nombreux Français échangent quotidiennement sur des messageries et applications qui collectent leurs données pour les partager avec les GAFAM. Mais comment agir pour que les solutions françaises et européennes deviennent une évidence et un réflexe pour toute la population ?

Voilà un défi qui sans exagération aucune peut être qualifié de vital pour l'Europe. Un défi auquel ne saura répondre qu'une mobilisation forte sur le plan économique et légal, mais aussi social.

La souveraineté numérique se joue majoritairement au niveau des financements, et ces derniers ne suivront que si le gouvernement croit en ces acteurs du numérique européens et fait de leur promotion une priorité, à commencer par exemple par faire changer le code des marchés publics et évaluer systématiquement le bien-fondé du choix d'une technologie extracontinentale selon l'exemple du CFIUS (Comité pour l'investissement étranger aux États-Unis).

Lire la suite (La Tribune)