L'État lance un observatoire des métiers de la cybersécurité

L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information, le bouclier de l’État dans le monde numérique, a annoncé le 25 octobre le lancement de son observatoire des métiers de la cybersécurité. L’objectif : mieux comprendre le marché de l’emploi pour adapter les formations aux besoins des entreprises et administrations.

©agnormark - stock.adobe.com

Architecte sécurité, auditeur, cryptologue, gestionnaire de crise cyber, analyste de la menace... Quels sont donc les profils les plus demandés en matière de sécurité informatique ? C’est à cette question – entre autres – qu’entend répondre l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) avec le lancement lundi de son observatoire des métiers de la cybersécurité.

“L’accroissement de la numérisation des échanges et des transactions, ainsi que la complexification de la menace cyber renforcent le besoin de professionnels qualifiés au sein des entreprises et des administrations”, écrit l’agence sur son site. “La diversification rapide des métiers de la cybersécurité selon ses évolutions techniques souligne le besoin d’un cadre au plus proche des réalités du marché, afin d’aider à la fois les entreprises dans leur politique de recrutement, les porteurs de formation mais aussi les étudiants ou salariés en reconversion”. 

Le terrain n’est pas tout à fait nouveau pour l’agence, mais il méritait bien un grand ménage. L’Anssi rassemblera dans cet observatoire l’ensemble des ressources qu’elle produit (et a pu produire par le passé) pour décortiquer le marché de l’emploi en cybersécurité, et scruter la moindre de ses évolutions de manière à s’assurer que la formation suive le plus rapidement possible.

Lire la suite (Acteurs publics)