L'histoire de la French Tech racontée par ses ministres

Créée en 2013, la French Tech n'était alors qu'un mouvement destiné à rassembler les start-up françaises. De l'adolescente à l'adulte responsable, retour sur son histoire, avec les témoignages de ceux qui ont contribué à la façonner : Fleur Pellerin, Axelle Lemaire, Mounir Mahjoubi et Cédric O, les ministres du Numérique de la dernière décennie.

 

Il était une fois la French Tech… qui aurait pu s'appeler « quartiers numériques », sourit encore Fleur Pellerin. « Très français, imprononçable pour des Américains ou des Chinois », souligne aujourd'hui l'intéressée qui, alors ministre déléguée au Numérique sous François Hollande, a lancé en novembre 2013 ce mouvement des start-up françaises, destiné à les promouvoir, les fédérer et les faire rayonner à l'international. L'expression, devenue un label et même une marque, n'est pas des plus originales et n'avait pas alors manqué de faire bondir les plus fervents défenseurs de la langue de Molière. Mais « French Tech, c'est facile et ça claque », estime sa créatrice.

Il fallait ensuite une mascotte. Ce sera un petit coq rouge - en origami pour éviter de paraître trop arrogant. Sans oublier un bras armé pour investir dans ce qui allait devenir un écosystème : bpifrance, lancée dès fin 2012, accompagne toujours le financement et la croissance des jeunes pousses.

Lire la suite (Les Echos)