L'IA, un bon complément pour recruter des talents

Les recruteurs font davantage confiance aux algorithmes pour se décharger de tâches comme le sourcing de candidats, la mise en relation avec des profils ou la gestion administrative, pointe une étude réalisée en France par Qapa. Les gains de temps et d'argent apportés par l'IA sont cités par la majorité des responsables RH interrogés.

©zenzen / Stock.Adobe.com

La crise sanitaire a rappelé l’importance de la dématérialisation et des technologies liées à l’IA  au sein de la fonction RH. Constatant une augmentation de la numérisation des processus d’embauche, Qapa, un site de recrutement par intérim, a interrogé plus de 135 000 responsables RH français pour connaître la façon dont ils perçoivent les solutions de machine learning. Les résultats montrent que l'intelligence artificielle utilisée via les plateformes de recrutement présente quatre  atouts majeurs : c'est un gain de temps pour 72 % des répondants,  un gain d'argent pour 63 % d’entre eux, plus de simplicité pour 61 % et d'efficacité pour 56 %. Parmi les autres tâches pouvant être confiées à une IA, on trouve la  gestion des signatures des contrats (79% des sondés), suivie de près par la mise en relation avec les candidats (77%). Viennent ensuite la recherche de profils (65%), la sélection des postulants (56 %) et le premier tri des CV (51 %). Mais pour les entretiens d'embauche, 89 % privilégient l'humain.

Lire la suite (The conversation)