Vers des algorithmes exemplaires ?

Comprendre ce qu’il se passe à l’intérieur des boîtes noires algorithmiques n’est pas si simple. Notamment, parce que les agencements de codes, de traitements, de classements, d’appariements se construisent souvent d’eux-mêmes, à partir de données que nous ne sommes pas conviés à regarder et de code que nous ne sommes pas conviés à inspecter. Comment, dans ce cadre d’imbrication algorithmique, rendre les algorithmes exemplaires dans leurs modalités de traitement afin qu’ils s’expliquent à ceux qu’ils calculent et qu’on s’assure qu’ils fonctionnent loyalement, c’est-à-dire comme ils sont censés fonctionner ?

© Fotolia

C’est là quelques-uns des enjeux que pose le groupe de travail Nos Systèmes de la Fing, dans sa deuxième année de travail. Dans le cadre de plusieurs jours d’ateliers avec les étudiants en design de l’ENS Cachan et de l’école Boulle, nous nous sommes intéressés à cette question de l’impact social des algorithmes publics, en invitant des projets portés et soutenus par Etalab, à questionner avec nous ces enjeux, en partant de la grille d’analyse que nous avions construite, qui souligne que la responsabilité sociale des systèmes nécessite de la médiation, de l’explication, de la jouabilité, de la symétrie et de l’ouverture. 

Lire la suite (internetactu.net)