L'IA, une seconde nature pour la génération Z ?

Publié le 05 03 2024 | Mis à jour le 14 05 2024

La génération Z, soit “les natifs de l’IA”, pourrait être la mieux préparée pour utiliser l’intelligence artificielle au travail. Les personnes nées entre 1997 et 2012 (les "zoomers", en opposition aux "boomers") font partie de la première génération de natifs numériques, ayant grandi en communiquant au quotidien via les réseaux sociaux. Ils sont en position de force sur un marché du travail en quête de nouvelles compétences, d'après l'étude récente de Handshake intitulée "The Class of 2024 sets their sights on the future" (La promotion 2024 fixe ses objectifs sur l'avenir).

La vue d’ensemble 

La relation "instinctive" de la génération Z avec la technologie peut être un atout inestimable. Cette immersion précoce dans le numérique a préparé la Gen Z à saisir directement les opportunités offertes par Chat GPT & Co. "Se mettre rapidement au diapason des nouvelles technologies est une seconde nature pour la génération Z, et l'IA générative ne fait pas exception" analyse l'Ofcom. D’après une enquête du Pew Research Center, les jeunes adultes sont plus susceptibles d’utiliser l’IA que leurs homologues plus âgés. Dans une économie incertaine et en rapide évolution, les jeunes savent qu’ils doivent prendre de l’avance et affûter leurs armes. Pendant les crises, ils servent souvent de variable d’ajustement. Ils sont en effet les premiers à être licenciés ou à voir leur contrat ne pas être renouvelé. La génération Z représentait plus de 13% de la population active l’année dernière, selon les données du Bureau des statistiques du travail des Etats-Unis.

Dans ce contexte, l’IA se présente comme une opportunité pour décrocher des opportunités d’emplois… et aussi chercher du soutien. En effet, selon Fortune, les travailleurs de la génération Z pensent que leurs employeurs ne se soucient pas de leur évolution de carrière. Ils se tournent vers ChatGPT pour obtenir des conseils en matière d’emploi. Environ 47% des travailleurs de la génération Z affirment qu’ils obtiennent de meilleurs conseils de la part d’outils d’IA générative tels que ChatGPT que de la part de leur patron

Aux Etats-Unis, la grande majorité des diplômés de 2024 sont familiers avec des outils tels que ChatGPT et DALL-E, et 50% prévoient d’acquérir de nouvelles compétences à la lumière de l’émergence de l’IA générative, d’après le rapport de Handshake, une plateforme de recherche d’emplois pour étudiants. Un tiers des étudiants, et plus de la moitié des majors en technologie, déclarent avoir l’intention d’utiliser l’IA générative dans leur carrière. 

Lire la suite (Meta media)