L’innovation, sociale avant d’être numérique

Publié le 19 09 2022 | Mis à jour le 07 09 2023

©Andrey Popov / Stock.Adobe.com

Le caractère innovant d’un projet repose d’abord sur une multitude de critères sociaux. Et si l’innovation technologique n’existait pas ?

Le caractère innovant d’un projet, même lorsqu’il intègre une forte composante technologique, repose d’abord sur une multitude de critères sociaux. Démonstration via les réflexions de l’Institut Jean-Baptiste Godin et l’exemple de Reconnect, service de « cloud solidaire ». Cet article est le premier d’une série, en janvier, février et mars 2018, à l’occasion de la sortie en librairie du numéro 2 de la revue Visions solidaires pour demain, dont il est issu.

Reconnect est un « coffre-fort numérique » pour les sans-abri. L’enjeu, plus crucial qu’il n’y paraît, est d’abord de leur permettre de conserver leurs documents d’identité et autres pièces essentielles au chaud dans des serveurs informatiques, accessibles de partout sous forme digitale via les bons identifiants. Plus de papiers égarés au fil des rues et des campings de fortune. Mais au-delà du besoin premier, ce « cloud solidaire » sécurise les liens des personnes sans domicile fixe avec les travailleurs sociaux et l’administration.

« Pour les personnes vivant dans la rue, la perte des documents officiels signifie l’arrêt de l’accès à leurs droits »

«  Pour les personnes vivant dans la rue, la perte des documents officiels signifie l’arrêt de l’accès à leurs droits. C’est un facteur d’exclusion supplémentaire, souligne l’un des deux ingénieurs à l’origine du projet, Vincent Dallongeville. Par ailleurs, c’est aussi un poids considérable pour les travailleurs sociaux et les accompagnants, qui peuvent consacrer jusqu’à 30% de leur temps, plus d’un jour par semaine, à refaire les papiers perdus. »

Lire la suite (Usbek et Rica)