Podcasts, un marché qui ne connaît pas la crise

Publié le 19 09 2022 | Mis à jour le 20 01 2023

© Phovoir.fr

Le podcast est un des rares formats média ne connaissant pas la crise. Selon Médiamétrie, depuis février 2020, les Français écoutent ou téléchargent plus de 90 millions de podcasts chaque mois - avec des pics à 100 millions lors du deuxième confinement. 

Mais d’abord, c’est quoi un podcast ?

La question peut paraître bizarre, mais elle mérite de s'y arrêter deux minutes. Au-delà d’un format audio diffusé essentiellement par voie numérique - via des plateformes, applications ou sites web -, c’est aussi un objet d’écoute à la demande ayant une écriture et une narration propres. Les participants aux différentes conférences sur le sujet sont, d’ailleurs, tous d’accord sur un point : le travail éditorial - conséquent - donne le ton du podcast et participe à son identité. Si tout le monde peut se lancer dans ce format, y compris les marques, il faut, pour autant, trouver la bonne histoire, mais aussi, et surtout, trouver la bonne manière de la raconter. La recette miracle du bon podcast n’existe pas.

Pour définir un podcast, il n’est pas seulement question de l’écriture. On retiendra ici l’intervention du réalisateur Théo Boulenger sur l’identité sonore d’un podcast, soit ce qui est donné à entendre, de la trame musicale à la mise en scène de la voix du podcasteur. Par exemple,Le Short de la RTS(Radio Télévision Suisse) avec Davy Bailly-Basin présenté lors de ces rencontres, est enregistré dans la rue, avec les bruits de la vie quotidienne en fond, ponctué d’extraits de musique, films ou tout autre matière audio. Son mode de diffusion, un envoi matinal quotidien par WhatsApp aux abonnés, est tout aussi digne d’intérêt et aide à identifier ce podcast.

Lire la suite (France info)