Quelle place pour le numérique dans notre avenir ?

Publié le 19 09 2022 | Mis à jour le 27 11 2022

©mooshny / Stock.Adobe.com

Avec le coronavirus, le monde traverse une phase critique où tous les fondamentaux de nos sociétés, que l’on croyaient immuables, sont remis en question. Il en résulte une présence accrue du numérique dans nos activités courantes. Puisque l’internet a changé nos vies, la question est maintenant de savoir dans quelle mesure nous voulons changer l’internet. La réponse à cette question ne viendra que d’une réflexion structurée et surtout dépassionnée.

Quelle est la contribution de l’internet ?

La première chose à faire avant de vouloir réguler l’économie numérique est de définir ce qu’est l’économie numérique, c’est-à-dire de tracer une frontière entre ce qui est numérique et ce qui ne l’est pas. Problème : il n’existe pas de définition communément admise par tous de ce qu’est l’économie numérique, ce qui complique grandement la tâche. C’est en substance ce que l’on peut retenir du très détaillé rapport sur l’économie numérique publié récemment par les Nations Unies : Digital Economy Report 2019.

Au niveau national, s’il existait un baromètre de l’économie numérique publié par le Ministère de l’Économie, la dernière évaluation de la contribution du numérique au PIB remonte à 2018 (7,9%). Depuis, il n’existe malheureusement plus aucune statistique officielle, du moins pas à ma connaissance (cf. Études sur le numérique). Si le consensus s’établissait autour d’une prévision à 10% pour l’année 2020, l’accélération des usages numériques liée au coronavirus change la donne sans que l’on puisse encore la quantifier.

Lire la suite (Fred Cavazza)