Travail hybride : comment sécuriser les données partagées par vos collaborateurs ?

Publié le 19 09 2022 | Mis à jour le 27 11 2022

©Gorodenkoff / Stock.Adobe.com

Avec le boom du travail hybride lié à la crise du Covid-19, les pirates informatiques redoublent d’ingéniosité pour s’introduire dans les systèmes informatiques. Ainsi, selon une étude Tanium de 2020, 90 % des entreprises ont enregistré une hausse des cyberattaques depuis le mois de mars 2020. Pour lutter contre cette menace grandissante, la DSI doit, plus que jamais, investir dans la sécurité informatique.

Quels sont les cyber-risques ?

Le phishing

Le phishing, qui consiste à récupérer des données de l’entreprise pour les utiliser à des fins malveillantes, est la principale cause des incidents de sécurité informatique en télétravail. Telle est la conclusion du rapport “Securing the Future of Hybrid Working” de Tessian. Ainsi, entre mars et juillet 2020, une organisation sur trois a constaté une augmentation des attaques de ransomware provenant d’e-mails de phishing. Ces chiffres sont également confirmés par une étude Deloitte de 2020, selon laquelle 25 % des salariés ont observé une augmentation des emails frauduleux et des tentatives d’hameçonnage depuis le début de la crise du Covid-19.

Lire la suite (Talkspirit)