Administration ministérielle des données

15 octobre 2020

Le ministère dispose d’une immense richesse de données, tant par sa diversité que par sa profondeur et son expérience. Pour fixer un cadre de travail commun autour de la donnée, la feuille de route des données 2020/2021 dresse un ensemble d'actions ministérielles concrètes.

 

La donnée est au cœur de la transformation publique. Des économies sur le fonctionnement à l’innovation des services numériques, son impact est réel dans toutes les activités pour qui sait l’exploiter. Elle aide les politiques ou les décideurs à prendre des décisions, les managers à piloter les missions, les agents à faciliter leurs activités, le grand public à exercer leurs droits de contrôle des politiques publiques.

La donnée ne doit plus être perçue seulement comme un élément élémentaire d’un système d’information, mais bien comme un actif stratégique de nos missions. Le législateur a perçu l’intérêt des données en l’intégrant quasi systématiquement dans les lois récentes ou à venir.

L'administrateur ministériel des données du ministère est en charge de la politique de la donnée, en lien avec les directions générales et la sphère interministérielle. Il veille à valoriser les données en travaillant sur les voies suivantes :

  • favoriser la montée en qualité́ des données,
  • poursuivre l’ouverture des données publiques du ministère; les données sont réutilisables simplement, librement et gratuitement,
  • aider le ministère à mieux utiliser ses propres données,
  • stimuler les écosystèmes qui utilisent les données du ministère, notamment pour favoriser l'innovation au service des usagers et de la transformation numérique de l'État,
  • mettre les sciences de la donnée au service du ministère,
  • animer un réseau de correspondants en relation avec les directions générales, les opérateurs et l'administrateur général des données.

Lire la suite (portail MEFR)