Dis-moi ton réseau, je te dirai qui tu es ?

Publié le 19 09 2022 | Mis à jour le 10 04 2024

©geralt Pixabay

TikTok, Facebook, Twitter… les publics des différents réseaux sociaux sont souvent distingués en fonction de leur âge. Mais que nous dit l'origine sociale sur l'utilisation des réseaux ?

Si vous saturez des réseaux sociaux, embarquez pour Green Bank, en Virginie occidentale. Vous y retrouverez les 143 américains qui vivent sans réseau internet ni smartphone. Une espèce rare face aux 330 millions d’habitants du pays dont un tiers avoue être quasiment tout le temps en ligne. Mais que font-ils donc sur leurs smartphones ? Et bien, ils traînent sur YouTube… Quel que soit leur âge, leur niveau d’étude, leur revenu, le lieu même de leur habitation, 80 % des Américains utilisent quotidiennement la plateforme, qui s’impose comme le premier réseau social outre-Atlantique… YouTube offre des frissons : les Américains confessent y chercher des vidéos invraisemblables d'exploits surhumains, ou d'humains face à des dangers inénarrables … Tarzan quoi.

Oui, c’est une utilisation peu sociable des réseaux sociaux, mais rassurez-vous, Facebook n’est pas loin derrière. 69 % des Américains qui s’y connectent chaque jour, et leur lot quotidien de publications et de partages propulsés sur les murs des utilisatrices. Oui, car les femmes sont plus nombreuses à utiliser Facebook et plus nombreuses sur Pinterest ou Instagram. Si vous êtes un homme blanc de 30 à 49 ans qui gagne plus de 75 000 dollars par an, avec des diplômes et une belle maison en périphérie, rendez-vous sur LinkedIn, vous aurez toutes les chances… d’y retrouver vos congénères. Si vous êtes hispanique, c’est sur WhatsApp que l’on vous suit. Enfin, en ville ou en périphérie… parce que WhatsApp, en zone rurale, visiblement personne ne connaît… ni Instagram.

Lire la suite (France culture)