La Commission européenne accélère dans l’application du DSA en vue des élections

Publié le 19 01 2024 | Mis à jour le 25 02 2024

Photographie: Christian Lue / Unsplash.

17 grandes plateformes sont invitées à fournir davantage d’informations sur les mesures déployées en interne pour se conformer à la législation.

La Commission européenne accélère dans l’application du Digital Services Act (DSA). Ce 18 janvier, 17 grandes plateformes ont été épinglées par le régulateur dans le cadre de la législation, et doivent lui faire parvenir des informations sur certaines mesures déployées en interne en vue, notamment, des élections qui approchent.

La transparence, l’un des piliers du DSA

Entré en vigueur en août 2023, le DSA a pour but « de créer un espace numérique plus sûr où les droits fondamentaux des utilisateurs sont protégés et d’établir des conditions de concurrence équitables pour les entreprises ». Il s’applique à 23 grandes plateformes, chacune comptant au moins 45 millions d’utilisateurs actifs mensuels au sein de l’Union européenne (UE). Elles doivent respecter des règles strictes, comprenant une modération de contenu bien plus élaborée, davantage de transparence avec les autorités ainsi que l’obligation de protéger les mineurs.

Lire la suite (SiecleDigital)