La France à la traîne dans sa "culture cyber"

Publié le 08 11 2022 | Mis à jour le 23 11 2022

© Kelly Sikkema/Unsplash

Une nouvelle étude comparative met en lumière une certaine "faiblesse" française en matière de formation aux bonnes pratiques pour se prémunir contre les cyberattaques.

Les Français, mauvais élèves en matière de cybersécurité ? C’est ce qu’il ressort d’une étude commandée par Terranova Security et réalisée par l’institut de sondages Ipsos, qui s’est penchée sur la sensibilisation à la cybersécurité parmi la population active en France, au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie. L’enquête a été menée cet été auprès de 4000 personnes âgées de 18 à 75 ans dans ces cinq pays.

Si 38% des personnes interrogées ont indiqué que leur entreprise avait mis en place un programme obligatoire de sensibilisation, ce chiffre tombe à 25% pour les travailleurs français. Aussi, seulement 29% d’entre eux affirment avoir suivi un module de formation, tandis que la médiane se situe à 49% pour tous les autres pays.

Sans surprise, la principale raison pour laquelle les Français n’ont pas reçu de formation de sensibilisation est le manque d’offre de la part des entreprises. C'est le cas pour 70% d’entre eux, alors que c’est la raison la plus citée pour seulement 53% des interrogés toutes nationalités confondues.

L'exception française

Les Français se démarquent également dans cette étude pour préférer, le cas échéant, des modules de formation en présentiel, là où les autres pays se tourneraient plutôt vers des cours en ligne. “Le télétravail est encore moins répandu en France qu’en Amérique du Nord, au Royaume-Uni et en Australie. Logiquement, les Français sont les plus friands de l’apprentissage en présentiel”, a déclaré Anselme Laubier d’Ipsos.

Lire la suite (l'Usine Digital)