Les différentes facettes de la transformation digitale et l’importance de la culture numérique

Publié le 19 09 2022 | Mis à jour le 16 01 2023

©tippapatt_ stock.adobe.com

La transformation digitale est un chantier complexe qui touche plusieurs facettes d’une entreprise : technique, fonctionnelle, business, organisationelle… mais aussi culturelle. C’est de cet aspect que je souhaite vous parler aujourd’hui, car le déficit de culture numérique est bien souvent à l’origine des résistances au changement : ce qui coince, ce n’est pas la technique ou le modèle économique, mais de simples blocages culturels. La compréhension et l’acceptation des usages numériques disruptifs par tous les collaborateurs est ainsi un passage obligatoire pour opérer une transformation digitale en toute sérénité.

Par Fred Cavazza

La culture numérique est un sujet qui me tient à coeur, c’est d’ailleurs pour aider à la compréhension des usages numériques que j’ai lancé ce blog en 2003. Plus récemment, je mentionnais l’importance de la pédagogie douce dans la transformation digitale (qui représente un véritable défi économique, technologique et humain pour les entreprises) : Votre capacité d’adaptation à l’accélération digitale est liée à votre maitrise des enjeux du numérique. Ceci est d’autant plus vrai pour les entreprises avec une grosse empreinte historique comme Michelin dont je me permets de citer le CDO (Eric Chaniot) : " La transformation digitale est moins technique que culturelle et fait appel à de nouveaux ressorts. Même au sein des entreprises traditionnelles, la culture a forcément été touchée par les nouvelles façons de travailler" .

Nous sommes en 2021, et après un an de (re)(dé)confinement, l’adoption et l’évolution des usages numériques est en forte accélération. Une bonne nouvelle pour les marques et organisations qui sont opérationnelles sur le sujet ; une très mauvaise nouvelle pour toutes les entreprises qui sont bloquées au XXe siècle avec des offres, organisations, modèles économiques et mentalités en décalage par rapport au marché. Croyez-le ou non, mais je croise encore beaucoup de personnes qui refusent d’acheter en ligne et pensent que le e-commerce est une mode passagère. Je ne remets absolument pas en cause leur comportement (c’est leur vie, ils en font ce qu’ils veulent), mais je pointe du doigt des blocages psychologiques qui peuvent nuire à la transformation digitale des entreprises, car les convictions des salariés (« Internet c’est mal« ) les empêchent de se projeter et d’accepter les changements qui les concernent (méthodes de travail, outils…).

Pour illustrer mes propos, je vous propose de décortiquer trois innovations récentes, ou du moins dont on parle depuis peu, ainsi que trois tendances de fond liées au numérique.

Lire la suite (Fred Cavazza)