Moteur de recherche : Google dépenserait des sommes astronomiques pour maintenir sa position dominante

Publié le 19 09 2022 | Mis à jour le 29 09 2022

Moteur de recherche : Google dépenserait des sommes astronomiques pour maintenir sa position dominante © Shiwa Id - Unsplash

Google verserait des sommes importantes aux fabricants de téléphones et opérateurs de télécommunications pour que son moteur de recherche soit sélectionné par défaut. Cette stratégie, reconnue par l'entreprise elle-même, violerait les lois anticoncurrentielles d'après le département américain de la justice, qui a initié une procédure judiciaire.

La première séance du procès de Google, initié par le département américain de la justice (DoJ) et 11 Etats, s'est tenue le 8 septembre. L'occasion pour le DoJ de présenter ses premiers arguments selon lesquels l'entreprise américaine viole les lois antitrust du pays à travers des contrats lui servant à maintenir sa position sur le marché de la recherche en ligne. 

"Google investit des milliards dans les paramètres par défaut, sachant que les gens ne les changeront pas", a ainsi expliqué Kenneth Dintzer, l'avocat du DoJ, rapporte Bloomberg. C'est de cette façon qu'il resterait le moteur de recherche le plus utilisé. Les montants n'ont pas été dévoilés. 
 

Des contrats avec des fabricants et des opérateurs

Dans les détails, sur les smartphones, Google aurait passer des contrats avec Apple, Samsung et Motorola ainsi que des opérateurs de télécommunications, AT&T, Verizon et T-Mobile pour que son moteur de recherche soit installé par défaut. Ces contrats constituent "la passerelle" par laquelle la plupart des internautes trouvent des sites sur Internet, "ce qui lui a permis d'empêcher ses rivaux d'atteindre l'échelle nécessaire pour défier son moteur de recherche", a ajouté Kenneth Dintzer. 

Lire la suite (l'Usine Digital)