Une loi pour sécuriser les produits numériques dans l’Union européenne

Publié le 26 09 2022 | Mis à jour le 17 01 2023

Le commissaire européen au Marché Intérieur, Thierry Breton. Photo : Enzo Tribouillard/AFP

La vulnérabilité des produits numériques aux cyberattaques entraînerait un coût annuel de 5,5 milliards d’euros pour l’Europe. Le nouveau règlement obligera les fabricants à assurer la sécurité des objets connectés et des logiciels sous peine de sanctions.

La Commission européenne vient de proposer un règlement relatif aux exigences de cybersécurité applicables aux produits comportant des éléments numériques. Connue sous le nom de “Cyber Resilience Act”, la proposition de loi vise, selon l’exécutif européen, à renforcer les règles en matière de cybersécurité afin de prémunir les objets connectés et les logiciels des attaques informatiques.

“Les produits matériels et logiciels font de plus en plus l’objet de cyberattaques réussies, entraînant un coût annuel de la cybercriminalité estimé à 5,5 milliards d’euros”, souligne la Commission. En cause, d’après elle, le faible niveau de sécurité des produits numériques, “qui se traduit par des vulnérabilités généralisées et la fourniture insuffisante et incohérente de mises à jour de sécurité”.

Centaines de millions de produits connectés

La Commission européenne estime par ailleurs que les utilisateurs ne détiennent pas suffisamment d’informations pour leur permettre de choisir des produits aux normes et de s’en servir de manière sécurisée. “Ordinateurs, téléphones, appareils ménagers, dispositifs d’assistance virtuelle, voitures, jouets… Chacun de ces centaines de millions de produits connectés est un point d’entrée potentiel pour une cyberattaque”, a expliqué le commissaire européen au Marché Intérieur, Thierry Breton, lors d’une conférence de presse. 

Lire la suite