Signature de la convention de déploiement de Signaux Faibles : détecter les entreprises fragilisées pour mieux les accompagner

03 avril 2019

La Direction générale des entreprises (DGE), la Banque de France, la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (ACOSS) et la Direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État (DINSIC) ont signé aujourd’hui à Bercy la convention de déploiement de Signaux Faibles. En s’appuyant sur l’intelligence artificielle et une démarche partenariale inédite rassemblant plusieurs acteurs publics, Signaux Faibles permet d’identifier le plus en amont possible les entreprises fragiles afin de leur proposer les solutions d’accompagnement adaptées à leurs besoins.

Utiliser l’IA et la Data pour rendre plus efficace l’action publique

Expérimenté depuis 2019 en Bourgogne-Franche-Comté, à l’initiative de la Direccte, Signaux Faibles met l’intelligence artificielle au service des entreprises fragiles en permettant de détecter le risque de défaillance d’une entreprise à 18 mois.

Signaux Faibles repose sur le traitement, par le biais d’algorithmes basés sur des mécanismes d’apprentissage, des données relatives aux entreprises dont disposent les différents services de l’État et organismes de sécurité sociale. Ces résultats sont par la suite partagés dans la plus stricte confidentialité et aux seules fins de détecter d’éventuelles fragilités des entreprises, au sein d’une plateforme numérique collaborative uniquement ouverte aux différents partenaires précités. 

Lire la suite (portail de la DGE)