Yann LeCun – Meta AI : « Le futur de l’IA n’est pas dans les LLM, mais dans l’IA guidée par les objectifs »

Publié le 29 03 2024 | Mis à jour le 14 05 2024

A l’avenir, toutes les interactions des humains avec les machines passeront par des assistants. C’est la position de Yann LeCun, Chief AI Scientist de Meta, qui considère que l’IA devra atteindre le niveau de l’intelligence humaine pour mieux nous servir.

Pour Yann LeCun, Vice-President et Chief AI Scientist chez Meta AI, c’est une certitude :  l’IA générative telle qu’elle existe aujourd’hui, avec les LLM, est une impasse technologique.

Aussi gros soient-ils, ceux-ci sont incapables d’accomplir ce que les humains et les animaux font tous les jours.

« Les animaux peuvent apprendre à faire des tâches très rapidement, ils peuvent comprendre comment les choses fonctionnent, ils peuvent raisonner, planifier et, comme les humains, ils ont du bon sens. Leurs comportements sont dirigés par des buts, des objectifs. La question est comment atteindre ce niveau ? » expose-t-il.

Le chercheur a choisi une approche totalement différente : l’Objective-Driven AI.

Il y a un an et demi, il publiait un premier papier de recherche décrivant cette nouvelle manière de concevoir un système d’intelligence artificielle et selon lui, cette approche à beaucoup progressé.

Amener l’IA au niveau des humains

L’ambition de cette architecture n’est rien moins que de faire passer l’IA au niveau supérieur et l’amener au niveau des humains.

« L’objectif est de rendre les machines capables de comprendre le monde, se souvenir, raisonner et planifier. 4 choses que les LLM sont incapables de faire. » résume Yann LeCun.

Certains verront dans ce projet les prémisses d’une IA générale, mais le chercheur préfère le terme d’AMI (Advanced Machine Intelligence).

Lire la suite (Silicon.fr)