7 questions sur Tchap, le WhatsApp sécurisé que l'État a créé pour ses fonctionnaires

À l'heure où beaucoup quittent WhatsApp en réaction au changement des conditions générales d'utilisation, l'État, lui, continue de développer Tchap, sa messagerie instantanée sécurisée à destination de ses agents.  

 

Elle a été lancée en 2019, promettant d'être "plus sécurisée que Telegram". L'application Tchap, créée par la "Dinum", direction interministérielle en charge de la transformation numérique, a aujourd'hui bientôt deux ans. La promesse était simple : remplacer les WhatsApp et consorts dans les échanges professionnels des fonctionnaires. Et offrir, bien entendu, une application souveraine et un chiffrage performant des conversations et des échanges entre ministères. 

Durant le confinement, Tchap a connu un certain essor. Le nombre d'utilisateurs a plus que doublé depuis mars, atteignant en ce début 2021 les 200.000 personnes (cela représente environ 4% de la fonction publique d'État et territoriale). Des personnels des hôpitaux de Paris (AP-HP), des impôts, de l'Assurance maladie, des académies de l'Éducation nationale, des gendarmes, douaniers, policiers, militaires ou bien de la métropole du Grand Lyon l'ont rejoint récemment, tout comme plusieurs milliers de personnes chaque semaine. 

Lire la suite (France inter)