Accessibilité numérique : entre risques et opportunités pour les organisations concernées

L'accessibilité numérique est une obligation légale. Il s'agit de rendre accessible aux personnes en situation de handicap (auditif, cognitif, physique, visuel) l'accès à tout type d'information sous forme numérique, quels que soient le moyen d'accès, les contenus et le mode de consultation. Elle doit être mise en œuvre dans la mesure où elle ne crée pas une charge disproportionnée pour l'organisation concernée. Cette obligation légale a été précisée par un récent décret qui détaille le régime applicable aux organisations qui doivent s'y conformer en France.

©Monika Wisniewska / Stock.Adobe.com

Que doit-on comprendre par « accessibilité numérique » ?

D'un point de vue technique et opérationnel, l'accessibilité numérique se traduit par le respect de règles de conception. Ces dernières, sont organisées selon des niveaux différenciés d'accessibilité (niveaux A, AA ou AAA) ; celui fixé en Europe (dont la France) est le double A (AA).

En outre, l'accessibilité numérique s'organise autour de 4 grands principes. Le contenu mais aussi les produits et services numériques concernés doivent être : perceptibles, à titre d'exemple la lecture doit être permise par une synthèse vocale ou page braille ; utilisables, en pratique cela se traduit par des fonctionnalités dont l'utilisation est possible en dépit du handicap ; compréhensibles, pour que le contenu textuel soit lisible pour l'utilisateur en situation de handicap ; robustes, cela équivaut à ce que l'utilisateur puisse être en mesure d'accéder au contenu numérique et que ce dernier reste accessible au fur et à mesure que les technologies et le handicap de l'utilisateur progressent.

Lire la suite (La Tribune)