Ce que prévoit la nouvelle stratégie “cloud” de l’État

Bientôt trois ans après la diffusion d’une première stratégie d’incitation à l’utilisation du cloud computing dans le secteur public, le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques s’apprête à diffuser une nouvelle mouture de sa doctrine en la matière, qui mise sur une offre réduite, l’accompagnement au changement et de nouvelles règles pour concilier performance et souveraineté.

Fotolia

Il y a embouteillage au niveau du secrétariat général du gouvernement, mais plusieurs circulaires sur le numérique d’État sont bel et bien dans les tuyaux. À commencer par la révision de la stratégie de l’État en matière d’informatique en nuage (cloud computing). Les services de l’État, et la direction interministérielle du numérique (Dinum) au premier chef, travaillent en effet depuis plusieurs mois à la rédaction d’une “doctrine 2.0” de l’usage du cloud dans le secteur public en général et dans les ministères en particulier.

En juillet 2018, le secrétaire d’État en charge du Numérique Mounir Mahjoubi avait donné la première impulsion pour que les services publics migrent leur informatique dans le nuage. Le cloud computing fonctionnant à la demande, il est plus souple et peut être source d’économies. 

Lire la suite (Acteurs publics)