Coopération au travail : la machine à café ne fait pas tout !

A-t-on réellement tiré toutes les leçons du télétravail « sanitaire » ? Malgré 18 mois d’expérimentation, les questions sur le travail à distance ne sont pas encore tranchées. Les représentations des employeurs, qui assimilaient plus le télétravail « à la télé qu’au travail », ont certes beaucoup changé. Mais de nombreuses idées reçues persistent. Parmi elles, celle d’une coopération qui serait plus performante sur site qu’à distance, justifiant pour nombre d’employeurs le retour au bureau dans l’espoir de retrouver les pouvoirs magiques de la machine à café.

©lordn - stock.adobe.com

En juin 2020, un sondage de l’Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH) et du Boston Consulting Group (BCG) révélait ainsi que, en France, plus d’un DRH sur deux redoutait une moindre créativité dans l’entreprise. De même, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), les « clusters » de type Silicon Valley, déclinés en France en pôles de compétitivité, « semblent clairement indiquer que partager le même espace physique est essentiel pour l’innovation ».

Les recherches menées sur le travail à distance conduisent pourtant à des constats bien différents, et souvent contre-intuitifs. Nous les avons répertoriées dans l’ouvrage Le travail à distance dessine-t-il le futur du travail ?, dont l’enjeu est précisément de tordre le cou à quelques préjugés qui entachent encore notre représentation du travail à distance.

Lire la suite (The conversation)