Digitalisation des entreprises : une question de gouvernance et de responsabilité

 La crise sanitaire et le confinement ont montré la place croissante prise par le numérique. Il devient un enjeu majeur en particulier pour les entreprises, notamment en terme de gouvernance, de droit mais aussi d'éthique.                 

© Sergey Nivens / Stock.Adobe.com

En 1994, le rapport sud-africain King Report on Corporate Governance, était le premier code de bonnes pratiques à faire entrer le numérique comme élément central de structuration de l'entreprise ; il était alors isolé. Il aura en effet fallu près de 30 ans pour que la digitalisation soit prise en compte par les entreprises dans l'appréhension des enjeux de gouvernance.

La crise sanitaire et le confinement ont accéléré la prise de conscience des mutations quotidiennes liées au numérique : moyens de communication, modes d'organisations et de production, modalités de travail, etc. Toutes les briques qui composent l'activité des entreprises sont potentiellement concernées, à des degrés et selon une intensité variable.

Reconnu comme un élément clé à tous les niveaux de l'entreprise et tout au long de la chaîne de valeur, le numérique s'impose dès lors comme un enjeu stratégique de gouvernance et de responsabilité. Décryptons.

Lire la suite (La Tribune)