Données personnelles : les internautes français désireux de garder le contrôle

Après des années de pratiques abusives de la part des entreprises, et malgré l'application du RGPD, il reste un long chemin à parcourir pour retrouver la confiance des internautes français. 60% d'entre eux se disent en effet plus vigilants sur le Web qu'il y a quelques années. C'est l'un des enseignements du rapport « Données personnelles et confiance : évolution des perceptions et des usages post-RGPD », publié par la Chaire Valeurs et Politiques des Informations Personnelles de l'Institut Mines-Télécom.

©svetlichniy_igor / Stock.Adobe.com

Le 15 octobre 2019, la Chaire Valeurs et Politiques des Informations Personnelles de l'Institut Mines-Télécom a publié la deuxième synthèse du rapport « Données personnelles et confiance : évolution des perceptions et des usages post-RGPD », corédigé par Patrick Waelbroeck, Claire Levallois-Barth, Maryline Laurent et Ivan Meseguer.

Interrogés sur ce qu'ils considèrent comme des données personnelles, les sondés citent en premier les données bancaires et d'identité (97% et 96%). Cependant, les informations de santé, les données de contact ainsi que les carnets d'adresses se placent juste derrière. Pas moins de 93% des répondants estiment ainsi que la liste de leurs contacts est une information personnelle : une prise de conscience face à la multiplicité d'applications mobiles qui demandent à y accéder, bien souvent sans véritable justification ? La géolocalisation, les achats en ligne et les habitudes de navigation sont également jugées comme des données personnelles par près de 90% du panel.

Lire la suite (CIO on line)