D’où viennent les innovations ?

L’injonction à l’innovation est omniprésente. États, régions, entreprises, universités, tous en veulent toujours plus. On voudrait presque pouvoir la produire en série. Et d’ailleurs, pour Peter Drucker, considéré comme l’un des papes du management, « L’innovation n’est pas un flash de génie. C’est un travail difficile. Et ce travail devrait être organisé comme une activité régulière de chaque unité de l’entreprise et à chaque niveau du management ». En sommes-nous vraiment certains ? Et d’ailleurs, d’où viennent les innovations ?

©Pixabay

Innovation radicale, innovation incrémentale

Très schématiquement, on oppose souvent deux formes d’innovation : les innovations radicales et les innovations incrémentales.

L’innovation radicale génère un bouleversement. Elle est « radicale » car elle sonne l’obsolescence d’un écosystème. Avec elle, les technologies liées, les fournisseurs et les concurrents ne sont plus forcément les mêmes. Pas plus que la forme du « produit » ou que ses conditions d’utilisation. Le passage de la vidéo analogique (K7-VHS) à la vidéo numérique (DVD) est un exemple d’innovation radicale, car c’est un ensemble produit-support-services qui tend à devenir obsolète (personne ne chercherait à lire un DVD avec un magnétoscope).

Lire la suite (The conversation)