Entrepreneuriat numérique : les clés, les compétences requises et une formation pour lancer sa startup

Vous avez une idée, une solution innovante qui répond aux besoins de votre cible et vous souhaitez lancer votre startup ? Si l’entrepreneuriat reste une aventure humaine particulièrement riche, il convient d’en connaître tous les ressorts pour réussir son projet.

©SFIO CRACHO - stock.adobe.com

Les clés et les qualités requises pour se lancer dans l’entrepreneuriat numérique

La transformation digitale des entreprises, qui s’est accélérée avec la crise sanitaire, a favorisé l’émergence de startup innovantes dans le numérique. « Au-delà de la simple dématérialisation des services et transactions, les questions de culture de l’organisation et de la transversalité impactent de façon profonde la sociologie des sociétés. C’est un large champ d’opportunités et d’innovations qui s’est ouvert pour les startups, explique Luc Petitnicolas, responsable R&D, formateur référent pour le mastère Manager Entrepreneurial de Projet Numérique et Stratégie Digitale (MEPN) au Campus Fonderie de l’Image. Sur ces champs d’actions possibles, il ajoute : « elles sont présentes aussi bien sur des solutions technologiques (cloudification, blockchain, big data), que sur l’élaboration d’outils très innovants à base d’IA, d’objets connectés, de VR et/ou réalité augmentée, ou de solutions logicielles en SaaS, mais aussi de services d’intermédiation y compris en B2B. »

Identifier un problème et apporter une solution simple et innovante

Pour le formateur, une bonne organisation et la capacité à porter un projet constituent les principaux critères de réussite pour le lancement d’une startup dans le numérique. « L’identification claire d’un problème pour lequel on va apporter une solution simple et innovante est un gage de succès. Il s’agit de s’assurer de l’adéquation entre la solution imaginée et les besoins des utilisateurs et, le cas échéant, de faire évoluer et d’adapter le business model. » Autre avantage de l’entrepreneuriat numérique : « aujourd’hui, grâce au digital, cette aventure créative ne nécessite pas forcément un capital de départ très important. Le maillage des incubateurs, présents partout sur le territoire, offre des opportunités d’hébergement à faible coût pour de nombreux projets, ainsi qu’un accompagnement dans les différents stades d’évolution de la startup ».

Lire la suite (BDM)