Euro numérique : quels enjeux pour la vie privée et la protection des données personnelles ?

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé le lancement d’une expérimentation concernant le recours à l’euro uniquement sur des supports numériques en vue d’un déploiement à partir de 2024. La CNIL fait le point sur les enjeux de ce projet en matière de protection de la vie privée et appelle à un débat démocratique à ce sujet.

© Sergey Nivens / Stock.Adobe.com

Qu’est-ce que l’ « euro numérique » ?

En octobre 2020, la Banque centrale européenne (BCE) a publié un rapport sur l’euro numérique (en anglais) visant à consulter les parties prenantes, y compris le grand public, sur son projet d’euro numérique.

Lancée à terme dans la zone euro, cette forme de monnaie serait disponible pour les paiements de détail (c’est-à-dire pour les dépenses courantes des particuliers et des entreprises). Elle s’inscrit dans le contexte de développement de projets similaires, notamment en Suède (lancement d’un projet-pilote de e-krona en février 2021), aux États-Unis (réflexions de la Federal Reserve) et en Chine (le e-yuan est désormais opérationnel sur les téléphones depuis le mois de mars 2021, où le projet a évidemment des motivations géopolitiques), mais aussi aux Bahamas, au Cambodge, etc.

Ce projet répond au développement des « cryptomonnaies » et au projet Libra/Diem de Facebook, qui soulève depuis 2019 une forte réticence des régulateurs financiers. La création d’une « monnaie numérique de banque centrale » permettrait de concurrencer, pour les usages numériques innovants, les « cryptomonnaies »  (appelées, à tort, « monnaies privées » car il s’agit plutôt de jetons numériques enregistrés dans un compte privé et échangeables contre de véritables monnaies dans certaines conditions).

La BCE part également du constat du déclin des paiements en espèces au profit des solutions de paiement numériques dans nombre de pays européens. Pour autant, la mise au point d’un euro numérique ne serait pas un substitut, mais un complément aux espèces.

Lire la suite (CNIL)