Instaurer la confiance numérique à l'ère du télétravail

Tandis que nous nous tournons vers le télétravail distribué numériquement pour répondre à une nouvelle exigence de distanciation sociale, notre infrastructure numérique d'entreprise nous aide à établir un certain niveau de confiance et de résilience.       

©Syda Productions / Stock.Adobe.com

Notre nouvelle façon de travailler va inévitablement de pair avec des cyberattaques visant des appareils en dehors de nos réseaux de bureau sécurisés. Les employés travaillant à domicile disposent rarement des mêmes pare-feux, de la détection des intrusions sur le réseau et d'autres systèmes de défense intégrés à leurs locaux professionnels. Ce scénario révèle le manque de sécurité de l'endroit où nous nous sentons pourtant le plus en sécurité : notre domicile. Sans surprise, l'infrastructure numérique n'a encore jamais été testée dans une situation où la tension est exponentielle, comme lors de cette crise liée à la COVID-19. Mais notre préparation à la cybersécurité est-elle suffisante pour faire évoluer notre infrastructure informatique dans ce scénario ?

Les bureaux à domicile sont plus vulnérables aux attaques par e-mail, qui contiennent parfois des pièces jointes malveillantes. Les escroqueries par hameçonnage constituent pour les pirates l'un des moyens les plus courants d'accéder aux informations. Il est tout aussi urgent de mettre à niveau l'infrastructure et d'étendre les réseaux privés virtuels (VPN) qu'il est nécessaire de moderniser les principaux systèmes existants pour garantir l'accessibilité à distance. À juste titre, la réaction du secteur de la cybersécurité a encouragé les entreprises à adopter une "sécurité Zero Trust", qui exige que les utilisateurs se connectent aux systèmes de leur entreprise avant d'obtenir un accès.

Lire la suite (JDN)