La vague de l’IA est-elle terminée ?

Depuis quelques mois sévit une petit musique récurrente et parfois redondante : l’intelligence artificielle n’existe pas, les startups de l’IA ne font pas d’IA, les projets d’IA n’aboutissent pas dans les entreprises…  Pour savoir si l’IA était toujours dans l’air du temps, Olivier Ezratty a enquêté et l'on peut constater que si l’intérêt sur le sujet a bien grandi entre 2016 et 2018, l'IA n’est pas encore sur une pente glissante...

©Gorodenkoff / Stock.Adobe.com

Le désamour potentiel de l’IA peut se manifester dans les entreprises qui commencent à accumuler des retours d’expérience. Ainsi, même si c’est encore bien caché, les chatbots réalisés à la va-vite ne fonctionnent pas si bien que cela. Seuls ceux qui ont été créés avec force moyens et des objectifs clairs donnent de bons résultats. Les projets d’IA n’aboutiraient pas dans la moitié des cas et en plus, il serait difficile de mesurer leur retour sur investissement. Ces études empiriques sont intéressantes mais il leur manque généralement une perspective comparative par rapport aux projets numériques habituels. Et si ces échecs étaient la norme et non une exception de l’IA ? Et par ailleurs, les projets d’IA bien documentés dans des études de cas sont bien rares. C’est dommage.

Au même moment, tous les métiers se mobilisent pour intégrer l’IA dans leurs activités, comme ils l’ont fait par le passé avec la micro-informatique, Internet ou la mobilité. Santé, éducation, RH, agriculture, BTP, médias, banques et assurances, télécoms, tout y passe ! Et certains trouvent même que cela va trop vite !

En pratique, ces organisations et métiers ont plutôt l’embarras du choix des projets à lancer qui intègrent des briques d’IA. Le plus souvent, il s’agit de briques de traitement de l’image, du langage, du bruit ou de données structurées. On assiste à une “B2Bization” de l’IA après une inondation dans le grand public avec la gestion de la photo dans vos smartphones (tout ça pour faire des selfies…) et la commande vocale (Alexa, Google Assistant, Siri, …).

Lire la suite (blog d'Olivier Ezratty)