L’apprentissage automatique peut-il changer notre compréhension du monde ?

Le journaliste philosophe David Weinberger étudie depuis longtemps les effets d’internet sur la connaissance. Il tente d’expliquer l’impact que le Machine Learning risque d’avoir sur la connaissance et sur notre rapport au monde.

©Sergey Nivens / Stock.Adobe.com

« Dans ses bons jours, le monde ressemble à un chemin de fer bien géré : les choses se passent selon des principes, des lois, des règles et des généralisations que nous, humains, comprenons et pouvons appliquer à des cas particuliers. Nous pardonnons les retards occasionnels des trains, car ils sont les exceptions qui confirment la règle. Mais à d’autres moments, nous faisons l’expérience d’un monde qui ressemble à un carambolage sur une autoroute. Les mêmes lois s’y appliquent, mais il y a tellement de facteurs à prendre en compte qu’on ne peut prédire le prochain carambolage et que nous ne pouvons pas expliquer les « détails » de celui-ci – détails qui pourraient permettre pourtant à une voiture de s’en sortir avec une aile tordue, alors qu’une autre exploserait en boule de feu. »

Nous vivons dans un monde dans lequel les interdépendances entre d’innombrables particularités dépassent le pouvoir d’explications des règles qui les déterminent. D’un côté, on maudit un résultat, de l’autre, il nous émerveille.

L’apprentissage automatique pourrait révéler que le monde quotidien est plus accidentel que régi par des règles. « Si tel est le cas, c’est parce que l’apprentissage automatique tire son pouvoir épistémologique de son absence de généralisations que nous, les humains, pouvons comprendre ou appliquer ».

Lire la suite (Internetactu)