Les 35 chantiers de la nouvelle feuille de route du numérique de l’État

Après presque un an d’élaboration et alors que le projet de décret portant réorganisation de la DSI de l’État a obtenu le feu vert du gouvernement, la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État (Dinsic) va pouvoir passer à la vitesse supérieure dans la mise en œuvre de son programme de transformation numérique “Tech.gouv”. Acteurs publics en dévoile la feuille de route et les principaux projets. 

©Fotolia

35 projets et 8 missions pour unir les approches innovation, data et système d’information. Voilà qui résume en quelques mots l’ambition affichée du programme de transformation numérique “Tech.gouv”, sur lequel travaille la DSI de l’État depuis l’arrivée aux commandes de Nadi Bou Hanna, fin 2018. Un an après, ce travail accouche d’une feuille de route qui court jusqu’en 2022 et dont Acteurs publics a obtenu copie. 

À sa lecture, il apparaît que la future direction interministérielle du numérique (Dinum) [lire notre article sur la réorganisation de la Dinsic] concentrera donc ses efforts sur une trentaine de projets répartis en 8 missions : “Talents” pour les ressources humaines, “Infra” pour les infrastructures techniques, “Data” pour l’échange et l’ouverture des données, “IDnum” pour l’identité numérique et FranceConnect, “Transfo” pour la transformation numérique de l’État, “Pilot” pour le suivi et l’accompagnement des projets informatiques ministériels. Enfin, la mission “Label” visera à référencer des solutions numériques tandis que la mission “Fabrique” pilotera l’innovation et notamment l’incubateur de start-up d’État Beta.gouv. 

Lire la suite (Acteurs publics)

Consulter la feuille de route "Tech.gouv 2019-2021"