Les logiciels libres et open source en Europe : Un état des lieux

Le logiciel libre a conquis une grande part des infrastructures techniques et prend une place de plus en plus importante dans tous les systèmes d’information jusqu’aux terminaux. Selon une étude récente, commandée par la Commission européenne, les entreprises dans l’UE ont investi environ un milliard d’euros dans les logiciels libres en 2018, avec un impact sur l’économie européenne évalué entre 65 et 95 milliards d’euros.

©Pixabay

Le marché français était, en 2019, le plus important en volume comparé (5,2 milliards d’euros) aux autres pays européens.

Le 21 octobre 2021, la Commission européenne a approuvé une nouvelle stratégie pour les logiciels libres 2020-2023. Elle « définit une vision pour encourager et tirer parti du pouvoir de transformation, d’innovation et de collaboration de l’open source, de ses principes et de ses pratiques de développement ».

La Commission a adopté, en décembre 2021,  de nouvelles règles sur les logiciels libres : pour publier le code source des logiciels dont ils sont propriétaires, les services de la Commission bénéficieront d’une procédure beaucoup plus rapide et moins lourde.

UN IMPACT DES LOGICIELS LIBRES SUR L'ÉCONOMIE EUROPÉENNE ESTIMÉ ENTRE 65 ET 95 MILLIARDS D'EUROS.

La Commission européenne a publié le 6 septembre 2021 une étude sur l’impact des logiciels libres (OSS, Open Source Software) et du matériel libre (OSH, Open Source Hardware) sur l’économie européenne, réalisée par Fraunhofer ISI et OpenForum Europe.

Le rapport dresse un tableau complet des utilisations commerciales actuelles des  logiciels libres (ou logiciels Open Source), de leurs coûts et avantages, ainsi que des efforts  politiques déployés à l’échelle mondiale en vue d’utiliser et d’amplifier les avantages liés à  l’utilisation des logiciels libres.

Selon ce rapport, « les développeurs européens de logiciels libres (développeurs indépendants, universitaires,  fonctionnaires et salariés du privé) contribuent de manière significative à l’écosystème  mondial des logiciels libres ».

Lire la suite (Labo société numérique)