L’IA se répand dans les entreprises, mais les freins persistent notamment le manque de compétences

La pandémie a servi d’accélérateur à l’adoption de l’IA, mais des obstacles demeurent à une utilisation généralisée, comme le manque de compétences, les outils de gouvernance et le problème de l’exploitation des données.

©Pixels Hunter - stock.adobe.com

L’année passée a servi de déclencheur à de nouvelles priorités stratégiques pour les entreprises qui ont dû s’efforcer de continuer leur activité tout en répondant aux besoins de leurs clients, et en trouvant des moyens d’être plus rentables, plus réactifs et de prendre des décisions plus rapides et plus éclairées. Les technologies ont ainsi été les grandes gagnantes de la pandémie. Dans ce contexte, le recours à l’automatisation par l’IA est une des tendances qui s’est accélérée selon les dernières études, comme celle effectuée pour le compte d’IBM.

Le Global AI Adoption Index 2021, réalisé par Morning Consult pour le compte d’IBM, a révélé que si l’adoption de l’IA est restée quasiment stable au cours de l’année écoulée, la dynamique est en train de changer, car le besoin d’IA a été accéléré par l’évolution des besoins des entreprises en raison de la pandémie mondiale. D’après les résultats de l’enquête, aujourd’hui, près d’un tiers des professionnels de l’informatique déclare que leur entreprise utilise l’IA et près de la moitié déclare que leur entreprise explore l’IA. Sans surprise, l’adoption de l’IA est motivée par les répercussions persistantes de la crise, les besoins généraux des entreprises et l’accessibilité de la technologie.

Lire la suite (Itsocial.fr)