L’intelligence artificielle est-elle prête à comprendre les émotions humaines ?

L’intelligence artificielle (IA) regroupe toutes les techniques informatiques complexes capables de simuler certains traits de l’intelligence humaine (calcul, raisonnement, reconnaissance d’objets…). Ces dernières années, une capacité à la fois essentielle et extrêmement complexe passionne les chercheurs en intelligence artificielle : l’intelligence émotionnelle, la capacité à comprendre les émotions. Et pour cause : ses champs d’application sont très vastes, dans la sécurité, le marketing, l’éducation, jusqu’à la santé et même nos futurs robots compagnons.

©sdecoret - stock.adobe.com

Mais donner aux machines la capacité de reconnaître les émotions est un grand défi scientifique. Des chercheurs de nombreuses disciplines (intelligence artificielle, robotique, psychologie, sciences cognitives, neurosciences, etc.) se rassemblent autour de cette question et rencontrent encore de nombreux problèmes théoriques et techniques.

L’IA réussit à décoder certaines émotions, dans certaines conditions

Grâce à l’arrivée des techniques d’apprentissage profond (des algorithmes formés de plusieurs couches de neurones artificiels connectés en réseau, capables de sélectionner les informations pertinentes et donc d’apprendre de façon relativement autonome), les programmes actuels montrent d’excellents résultats dans le décodage des expressions faciales et des émotions (jusqu’à plus de 99 % de précision), quand ils sont entraînés et validés sur des images prises dans des conditions idéales.

Lire la suite (The conversation)