Ministère des armées : Un accord cadre et une académie pour accélérer la formation au numérique

La directrice de projet "Formation" auprès du DRH-MD présente l’accord cadre interministériel en matière de formation et la création d’une "académie du numérique" au bénéfice de tous les personnels, civils et militaires.

Fotolia

Vous occupez la fonction de directrice de projet "Formation" depuis février 2020. Pourriez-vous présenter les grandes lignes votre feuille de route ?

Aujourd'hui, la formation fait face à de nouveaux enjeux. D'abord, elle doit accompagner le rythme très soutenu des mutations à tous les niveaux, et en même temps, elle doit intégrer tous les nouveaux outils, tous les nouveaux modes d'apprentissage qui bouleversent l'ingénierie pédagogique et l'ingénierie de formation. Dans un monde où le tempo d'évolution est accéléré, ce sont les logiques d'impulsion et de facilitation qui sont au cœur de la formation. Dans ce contexte, le ministère des Armées a créé une direction de projet "formation", que je représente, avec pour mission première d'améliorer l'offre de formation continue dans les domaines transverses et de proposer une politique de formation qui prenne mieux en compte les besoins des employeurs, des agents et la cohérence des parcours professionnels. S'agissant des personnels civils, l'objectif est d'améliorer et de rénover, avec gestionnaires et employeurs, les processus de formation afin que les parcours soient plus attractifs et plus lisibles. Evidemment je ne travaille pas seule. L'ensemble des acteurs de la formation du ministère sont partie prenante de ces chantiers.

La crise du Covid-19 a-t-elle boosté certains enjeux évoqués ?

La crise sanitaire a joué un rôle d'accélérateur de toutes les démarches de digitalisation et de formations à distance déjà initiées dans la majorité de nos écoles. De nombreuses innovations ont été conduites pendant cette période : classes virtuelles, capsules vidéos, webinars ont été largement développés et de nombreux apprentissages ont été engrangés aussi bien au niveau des formateurs que des apprenants. Aujourd'hui, nous sommes en train de capitaliser sur les avancées conduites. La crise sanitaire a aussi mis en exergue la nécessité absolue pour les organismes de formation de se transformer.

Lire la suite (Ministère des armées)